Transport de voiture : les solutions pour partir en vacances en toute tranquillité (1/2)

Parfois, lorsque vient le moment de choisir le lieu de vos prochaines vacances, vous avez tendance à réduire les destinations envisagées selon un seul critère : la distance. Pourquoi ?
Tout simplement parce qu’un long trajet à effectuer en voiture peut faire peur. Vous n’êtes pas rassuré à l’idée de conduire pendant 8 heures successives, ou tout simplement vous ne voulez pas passer la moitié de votre week-end de 3 jours sur la route. Sachez qu’il existe des solutions pour vous faciliter la vie !

Faire transporter votre voiture par un particulier

C’est la solution la plus économique, et surtout c’est faire marcher l’économie collaborative. Votre besoin de faire déplacer votre véhicule devient une opportunité pour un particulier qui a lui-même besoin de faire ce trajet, et qui pourra louer votre voiture pour 1€ symbolique. Malin non ?

Concrètement, c’est très simple : vous commandez votre transport de voiture directement sur le site Expedicar en sélectionnant « chauffeurs particuliers » et en renseignant les quelques informations nécessaires. Le trajet sera alors visible sur le site LuckyLoc pour les 200 000 membres de la communauté, qui n’auront plus qu’à réserver votre trajet !

Le jour J, le particulier vient chercher la voiture à votre domicile ou à l’adresse de votre choix, et livre le véhicule où vous le souhaitez.
Côté assurance, LuckyLoc assure votre voiture en tous risques pendant le trajet et le particulier dépose une caution de 1500€.

Pour faire transporter votre véhicule, le tarif dépend de la distance entre le départ et l’arrivée, ainsi que du type de véhicule. En moyenne, il vous en coûtera environ 130€ tout compris par trajet, le particulier assumant lui-même les frais de route (péages, carburant).

Les avantages :

  • son petit prix
  • disponible dans toutes les villes de France
  • aux dates que vous souhaitez

À savoir : plus vous planifiez votre trajet longtemps avant la date du transport, plus vous aurez de chances de trouver un particulier pour effectuer votre trajet !

Faire transporter votre voiture par le train

C’est une solution que vous connaissez peut-être de nom, SNCF propose le service Auto/Train et vous offre la possibilité de charger votre voiture sur un train spécialement affrété pour transporter des voitures. Il vous suffit de réserver en ligne, par téléphone ou en agence, et de votre voiture dans la gare Auto/Train de votre choix. Votre voiture voyage de nuit et vous la récupérez ou la faites récupérer par la personne de votre choix dès le lendemain.

Les avantages :

  • votre voiture ne roule pas
  • vous pouvez charger tous vos bagages dans votre voiture

À savoir : le service Auto/Train dessert environ 13 gares, principalement au départ de Paris et à l’arrivée de villes du Sud (Nice, Marseille, Toulon, Biarritz..). Les liaisons sont ouvertes en continu pendant l’été, mais moins fréquentes le reste de l’année.

Remorquage de voiture en panne : que prend en charge l’assurance ?

Sur la route du retour des vacances, votre voiture se met soudain à fumer : le diagnostic est sans appel, la panne est trop importante et vous ne pouvez reprendre la route sans passer par la case garage. Quelques coups de fils plus tard, votre décision est prise : vous préférez faire remorquer votre véhicule en panne jusqu’à chez vous et le faire réparer par votre garagiste attitré.
Dans ces cas-là, qui prend en charge le rapatriement ? Votre assurance, vous ?

Bien connaître les termes de son contrat d’assurance automobile

Vous vous en doutez, tout va dépendre du contrat d’assurance auto auquel vous avez souscrit. Le premier des conseils est donc le suivant : lisez attentivement votre contrat d’assurance.
Théoriquement, la garantie assistance fait partie des prestations couvertes par l’assurance au tiers et assure :

  • le dépannage du véhicule
  • l’assistance aux conducteurs et passagers

En pratique, il vaut mieux vérifier les conditions de son contrat pour en être certain car il existe des exceptions récurrentes :

  • une franchise de 50 kilomètres, qui signifie que l’assurance ne prend en charge le dépannage que si vous tombez en panne à plus de 50km de votre domicile
  • l’option voiture de remplacement qui vous garantit le prêt d’un véhicule en cas de panne, accident ou vol et sur une durée pouvant aller jusqu’à 7 jours.
  • l’assistance à l’étranger

À savoir : si nécessaire, l’assurance peut prendre en charge le rapatriement du conducteur et des passagers, vers votre domicile par exemple. Elle prend alors en charge les éventuels frais de taxi, de train ou d’avion. L’assurance peut également vous rembourser des frais d’hébergement si vous avez besoin de dormir une nuit ou deux à l’hôtel en cas d’immobilisation du véhicule (Attention toutefois à ne pas abuser ! La prise en charge est forfaitaire, si le prix de la nuit d’hôtel dépasse le budget autorisé par l’assurance, vous paierez de votre poche la différence).

Le cas spécifique du remorquage de voiture en panne

Si vous tombez en panne sur l’autoroute et que les réparations ne peuvent être faites sur place, il y a de grandes chances pour que votre assureur remorque votre véhicule jusqu’au garage le plus proche. Ce rapatriement sera pris en charge par l’assurance et vous n’aurez rien à débourser, sauf peut-être une franchise propre à votre assureur.
En ce qui concerne la prise en charge des réparations, son montant dépendra une fois encore de la garantie que vous avez souscrite, mais également de votre degré de responsabilité. Comprenez par là que si la panne est due à une négligence de votre part, l’assurance vous laissera assumer seul les frais engendrés.

En revanche, si vous décidez de votre propre chef de ne pas effectuer les réparations dans le garage où votre assurance a fait rapatrier le véhicule, les frais de remorquage seront très probablement à votre charge.
Dès lors, c’est un calcul à faire : la différence entre le coût des réparations sur place et le coût des réparations dans votre garage habituel est-elle suffisamment rentable pour payer le remorquage de votre poche ? Bien sûr, si vous êtes bricoleur et que vous possédez les outils pour effectuer les réparations vous-mêmes, n’hésitez pas : faites remorquer votre voiture jusqu’à votre domicile !

À savoir : quel que soit le cas de figure, avant de prendre quelque décision que ce soit, appelez votre assistance dès que le sinistre intervient ! Vos démarches d’indemnisation seront beaucoup plus simples à gérer si l’assurance vous a donné son accord au préalable. Souvent, l’assurance gère d’ailleurs elle-même la commande du dépanneur.

Quelle assurance choisir pour l’achat d’un véhicule d’occasion ?

Vous avez franchi le cap et décidé d’acheter la voiture que vous aviez repérée sur un site de petites annonces automobiles. Vous vous posez maintenant la question de bien assurer votre nouvelle « titine » sans toutefois y laisser un bras.

À quel moment assurer son véhicule d’occasion ?

La réponse est simple : aussi vite que possible. Vous ne pouvez pas conduire le véhicule sans être assuré pour cela. Rassurez-vous, assurer une voiture est un processus rapide, si toutefois vous évitez de vous y prendre un jour férié lorsque les agences sont fermées !
Mettez-vous d’accord avec le vendeur sur la date et l’heure de la vente, vous communiquerez ainsi tous les deux cette donnée à vos assureurs respectifs. Vous pouvez tout simplement appeler votre assureur pour contracter une assurance auto, il suffit de répondre aux quelques questions de base : date d’achat, conducteurs du véhicule, carte grise de la voiture etc. La date d’effet de votre contrat sera donc celle de l’achat. Voilà, vous pouvez ramener votre nouvelle voiture ou vous la faire livrer en toute sécurité !

À savoir : vous avez un mois après la transaction pour faire mettre le véhicule à votre nom à votre préfecture. En attendant le changement, vous pouvez circuler avec l’ancienne carte grise à titre provisoire.

Assurance tous risques ou assurance au tiers ?

Une assurance tous risques coûte cher, alors qu’il s’agit bien souvent d’une couverture superflue pour un véhicule d’occasion de faible valeur. À vous donc de décider, selon la valeur du véhicule que vous achetez.

Avec l’assurance au tiers, seule la responsabilité civile est couverte, concrètement cela signifie qu’en cas de sinistre responsable (dont vous êtes à l’origine), vous ne serez pas indemnisé des éventuels dommages sur votre voiture. En contrepartie bien sûr, les frais d’assurance sont beaucoup moins élevés.

Une assurance tous risques est rentable si le véhicule est presque neuf et que sa valeur est encore élevée. Cette fois-ci, en cas de sinistre, votre assurance vous remboursera à hauteur de la valeur marchande de votre véhicule, sauf si vous avez souscrit une option supplémentaire dite « valeur à neuf ».
Vous pouvez généralement vous dire que si votre véhicule a plus de 5 ans, il n’est pas rentable de l’assurer tous risques.

Aucune de ces deux formules ne semble vous convenir ? Vous serez peut-être séduit par l’assurance « au tiers étendu » qui est une solution intermédiaire qui couvre : le vol, l’incendie et le bris de glace.

À savoir : grâce à la loi Hamon entrée en vigueur le 1er janvier 2015, il n’est plus nécessaire d’attendre la date d’anniversaire de votre contrat d’assurance auto pour le résilier, vous pouvez le faire quand vous le souhaitez.

Acheter une voiture d’occasion sur Internet : comment éviter les arnaques

Grâce à Internet, vous avez désormais accès en quelques clics à des véhicules d’occasion se situant aux quatre coins de l’hexagone. Cela vous laisse le choix, et vous aurez d’autant plus de chances de trouver voiture à votre pied ! En revanche, il est plus difficile de se déplacer pour voir la voiture « en vrai », il va donc falloir faire confiance au vendeur… Voici quelques astuces pour éviter les mauvaises surprises.

1. Lire attentivement l’annonce du vendeur

Cela vous permettra d’une part de vous faire une première idée quant au sérieux du vendeur mais également de connaître les principales caractéristiques du véhicule :

  • la marque
  • le modèle
  • l’année du modèle
  • le kilométrage
  • le carburant
  • le type de boîte de vitesse

Plus le vendeur a pris le soin de rendre son annonce précise pour prouver sa bonne foi (mention des options, des récentes réparations ou des réparations à prévoir) plus vous pouvez, a piori, lui faire confiance.

2. Contacter le vendeur pour obtenir plus d’informations

Après avoir lu l’annonce, vous aurez déjà une première idée de votre vendeur, si son annonce ne vous a pas déjà fait rebrousser chemin, vous pouvez passer à l’étape du premier contact, ne serait-ce que pour savoir si le véhicule est toujours à vendre !

Quelques informations à glaner : si le véhicule est une première main, quelle était l’utilisation (courts ou longs trajets / conduite sage ou sportive etc.), pour quelle raison la personne souhaite vendre son véhicule, la consommation approximative, les réparations effectuées et/ou à prévoir.

Assurez-vous également que le vendeur est en possession de tous les documents indispensables à la vente : le contrôle technique, la carte grise, le certificat de non-gage (le document qui justifie qu’il est bien propriétaire du véhicule), le certificat de cession, les factures des réparations et le carnet d’entretien du véhicule.

3. Vérifier la vraie valeur du véhicule

Même s’il est fort probable que le vendeur ait lui-même consulté la cote de son véhicule pour savoir à quel prix il pourrait le vendre, il n’est jamais trop prudent de vérifier la vraie valeur du véhicule.

Pour obtenir la valeur de marché de la voiture, vous pouvez utiliser le calcul par « Marque-Modèle » ou bien la plaque d’immatriculation, sur l’Argus ou la Centrale par exemple.

Vous saurez ainsi si vous avez une marge de manœuvre pour négocier le prix d’achat du véhicule !

4. Recourir à un professionnel pour expertiser le véhicule d’occasion à votre place

Il existe plusieurs sociétés d’experts agréés qui sont habilités à vous conseiller pendant le processus d’achat, et qui peuvent également se déplacer pour examiner le véhicule dans ses moindres détails. Une solution qui peut s’avérer très rentable si vous ne pouvez pas vous déplacer, ou si vous êtes peu connaisseur du secteur automobile.

Plusieurs formules sont disponibles, avec des tarifs qui varient de 70€ environ pour les prestations les plus basiques, à 250€ pour l’expertise la plus poussée. À vous de choisir la formule la plus adaptée à votre besoin : vérification de la conformité du véhicule (aspects administratifs tels que les anciens propriétaires, la conformité des documents etc.), vérification de l’état du véhicule à l’arrêt, essai dynamique du véhicule (l’expert le fait rouler), voire même une garantie supplémentaire de quelques mois pour la formule la plus onéreuse.

Quelques experts : Experveo, Aidaveo