Faire immatriculer une voiture d’occasion : comment ça se passe ?

Ça y est, vous avez sauté le pas, bravé tous les dangers et évité avec brio toutes les arnaques de l’achat de voiture d’occasion : vous avez changé de voiture et opté pour la voiture d’occasion. Il est temps de la faire immatriculer, mais comment ça se passe ? Que devez-vous faire ? Comment, et dans quels délais ?

Combien de temps a-t-on pour faire immatriculer sa nouvelle voiture ?

Vous avez officiellement 30 jours après l’achat du véhicule d’occasion pour avoir votre nouveau certificat d’immatriculation (l’appellation « carte grise » ayant officiellement été remplacée) en règle. Par « date d’achat » on entend bien sûr la date de cession indiquée sur la carte grise par l’ancien propriétaire.
Passé ce délai, si lors d’un contrôle de police le document vous fait défaut, vous encourez une amende forfaitaire de 135€.

Comment effectuer vos démarches ?

Pour obtenir la nouvelle carte grise de votre voiture d’occasion, plusieurs solutions s’offrent à vous.

  • la plus classique : vous déplacer vous-même à la préfecture ou à la sous-préfecture
  • donner procuration à une personne de votre entourage, qui se rendra à la préfecture pour vous
  • Mandater un professionnel de l’automobile pour qu’il s’en occupe
  • faire votre demande de certificat d’immatriculation par courrier adressé à la préfecture ou sous-préfecture
  • faire vos démarches par internet

Bon à savoir : si vous effectuez vos démarches par courrier, veillez à bien compléter et conserver le coupon détachable de la carte grise, c’est ce document que vous devrez présenter en cas de contrôle des papiers du véhicule tant que vous n’aurez pas reçu votre nouveau certificat d’immatriculation.

Quels documents sont à fournir ?

  • la carte grise barrée par l’ancien propriétaire avec une mention « vendu le XXXXX » mentionnant la date et l’heure de la cession du véhicule
  • un justificatif d’identité pour chacun des co-titulaires du certificat (sont considérés comme justificatifs d’identité : carte nationale d’identité, passeport, permis de conduire..). Par chacun des co-titulaires, on entend chacun des noms que vous voulez faire apparaître sur la carte grise.
  • un justificatif de domicile au nom et à l’adresse qui figureront sur le certificat d’immatriculation
  • le justificatif du dernier contrôle technique si le véhicule a été mis en circulation il y a plus de 4 ans
  • les formulaires dûment remplis : la demande de certificat d’immatriculation d’un véhicule et la déclaration de cession du véhicule

Si vous faites votre demande directement à la préfecture, un certificat provisoire vous sera donné. Par ailleurs, n’oubliez pas d’y aller avec des photocopies des originaux de vos justificatifs.

Comment financer l’achat de sa nouvelle voiture

Les constructeurs automobiles rivalisent tous d’ingéniosité pour vous proposer de nouveaux modèles toujours plus performants. Mais parfois, le prix à l’achat peut être tellement élevé qu’il est impossible de faire l’acquisition d’un nouveau véhicule sans un énorme sacrifice. Heureusement, il existe des solutions pour trouver le financement nécessaire afin d’acheter une nouvelle voiture.

Pour bien commencer : trouver le bon modèle de véhicule

Désormais on peut le dire, il existe des milliers de modèles de voiture, et chacune est différente dans sa conception, son design et sa puissance.

Pourtant il faut bien souvent se limiter au choix d’un seul et unique véhicule, aussi bien à cause du prix d’achat que du coût de l’entretien (essence, assurance, réparation, transport de voiture…). De ce fait, bien choisir son véhicule devient presque une obligation afin de ne pas être déçu après coup et embarrassé d’un véhicule mal adapté.

Si vous avez un peu de mal à vous décider, essayez de procéder par élimination : d’abord une marque, ensuite la capacité (2 places, 5 places, …), la puissance ou encore le type de motorisation (essence, diesel, hybride, …). Ces premiers choix peuvent vous permettre de limiter votre choix à une dizaine de modèles et également de connaitre une fourchette de prix pour cet achat.

Neuve ou d’occasion ?

Acheter une voiture neuve peut être très séduisant sur le papier, aussi bien sur la fiabilité que son état irréprochable. Mais cela a un prix, et une voiture neuve se paye souvent au prix fort.

Le choix d’une voiture d’occasion peut être judicieux, mais pour dénicher la bonne affaire il vous faudra être patient et réactif si elle se présente.
Soyez prudent vis-à-vis des arnaques lors de l’achat d’une voiture d’occasion, et ne vous laissez pas avoir par des annonces un peu trop alléchantes. Au cas où vous préférez l’acheter auprès d’un professionnel, celui-ci peut très bien vous proposer des véhicules en très bon état de seconde main et à un prix très correct. Mais comme pour une voiture neuve, si le prix est trop élevé, il vous reste d’autres possibilités pour obtenir le financement de votre véhicule.

Trouver un financement pour acheter sa nouvelle voiture

Financer l’achat de sa nouvelle voiture est souvent un casse-tête. Pourtant des solutions existent, que ce soit par le biais d’un crédit automobile, ou encore d’une LOA (location avec option d’achat).

Certains concessionnaires peuvent même vous proposer directement une offre de crédit auto adaptée à votre situation, mais soyez attentif aux conditions proposées dans le contrat.
Si vous cherchez plutôt à acheter une voiture d’occasion, le plus simple restera de faire une demande de crédit à titre personnel.

Depuis une petite dizaine d’années, un nouveau concept de « prêt entre particuliers » a fait son apparition, bien aidé par les nouvelles technologies comme internet pour sécuriser la relation entre les emprunteurs et les prêteurs. En France le pionnier en la matière est Prêt d’Union, qui depuis 2011 propose une offre adaptée aux ménages français pour le financement de leurs différents projets.

Prêt d'union propose aux particuliers de financer leurs achats automobile grâce à l'épargne d'autres particuliers
Prêt d’union propose aux particuliers de financer leurs achats automobile grâce à l’épargne d’autres particuliers

Concernant un projet d’achat d’un véhicule, il est justement possible de faire une simulation de crédit pour l’achat d’une voiture, et ce directement en ligne. L’intérêt principal de cette solution est qu’il est possible d’obtenir rapidement une réponse de principe à cette demande.
Le second point intéressant tient au fait que Prêt d’Union est uniquement disponible en ligne, et qu’il n’y donc aucune d’agence physique à entretenir (comme une banque), les coûts de fonctionnement sont donc plus faibles. De ce fait les taux d’intérêt sont en général moins élevés que ceux proposés par une banque classique.

Voiture en panne sur l’autoroute : les bons réflexes

Votre voiture a une tendance capricieuse ? Du genre à allumer un voyant rouge en plein milieu de l’autoroute ? Pour ne pas vous laisser aller à la panique, voici les bons gestes à adopter en cas de voiture en panne sur l’autoroute.

Avant tout : mettre tout le monde à l’abri

Votre premier réflexe doit être celui d’allumer les feux de détresse (aussi appelés les « warning ») dès que l’anomalie survient : les voyants du tableau de bord qui s’allument, de la fumée qui s’échappe du capot etc. Vous allez ainsi prévenir les autres automobilistes que vous ralentissez et vous apprêtez à vous arrêter.

Ensuite, rejoignez dès que possible une aire de repos ou un refuge. Si vous ne le pouvez pas, garez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence.

Avant de sortir du véhicule, enfilez les gilets jaunes et prenez avec vous ce dont vous aurez peut-être besoin en attendant le dépanneur (de l’eau, quelque chose à manger, un pull etc.).
Attention, veillez à ce que tout le monde descende du véhicule par la droite, du côté où il n’y a donc pas de circulation ! L’inverse serait évidemment très dangereux.

Enfin, faire en sorte que tout le monde patiente derrière la glissière de sécurité ou, s’il n’y en a pas, le plus loin possible de la circulation. TOUS les passagers doivent avoir quitté le véhicule.

Bon à savoir : l’utilisation du triangle de pré-signalisation n’est pas obligatoire sur l’autoroute tant que le véhicule est immobilisé sur la bande d’arrêt d’urgence. Il est même déconseillé car sa mise en place constitue une mise en danger manifeste de la vie du conducteur.

Faire venir un dépanneur

Maintenant que tout le monde est à l’abri, vous allez pouvoir vous rendre à la borne d’arrêt d’urgence la plus proche du lieu où est immobilisé votre véhicule.

« Peut-on plutôt utiliser son téléphone portable ? »

Nous vous le déconseillons.
Les bornes d’appel d’urgence sont reliées au Poste de Contrôle de la Circulation. Il suffit d’appuyer sur le bouton d’appel pour être mis en relation avec un opérateur qui pourra vous localiser avec précision et vous commander un dépanneur. C’est simple et l’appel est gratuit.

Pensez à bien prendre avec vous la carte grise de la voiture, car des informations figurant dessus vous seront demandées.

Sinon, si vous êtes équipé d’un smartphone, vous pouvez également télécharger l’application SOS Autoroute, qui est ni plus ni moins une borne d’appel d’urgence embarquée dans votre téléphone portable.
Conçue par l’entreprise APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône), l’application est très bien faite et vous permet d’enregistrer à l’avance toutes les données nécessaires à votre identification (vos coordonnées, les informations sur le(s) véhicule(s)) ainsi que d’envoyer une photo de votre véhicule en panne et vous géo-localiser. Cela vous permet donc d’être mis en relation avec les secours sans avoir à vous déplacer jusqu’à la borne.

« Combien ça va me coûter ? »

Le prix d’un dépannage va avant tout dépendre du moment où se fait l’intervention :

  1. 123,56€ : le forfait de base pour une intervention en semaine et de 8h à 18h
  2. 185,34€ : le forfait de base majoré de 50% pour les interventions les week-ends, jours fériés et jours de semaine de 18h à 8h

C’est un prix qui comprend l’aller-retour du dépanneur, ainsi qu’une intervention de 30 minutes maximum.

Bon à savoir : les tarifs de dépannage et de remorquage sur l’autoroute sont fixés par le Ministère de l’économie et des finances. En revanche, le prix des pièces fournies pour la réparation du véhicule est librement fixé par le dépanneur.

Vous pouvez donc, si vous préférez, faire remorquer votre voiture jusqu’au garage le plus proche puis faire transporter votre voiture en panne par un dépanneur professionnel jusqu’à votre garagiste habituel.

Faire transporter sa voiture quand on déménage : ce qu’il faut savoir

Vous vous apprêtez à déménager, et parmi la liste des innombrables choses à faire : trouver LA société de transport de voiture qui acheminera votre auto sur son nouveau lieu de vie.

Quel type de transport de voiture choisir ?

Avant de choisir le type de transport, vous devez vous poser les bonnes questions.

  • est-ce que je veux que ma voiture roule pendant le trajet, ou non ?
  • est-ce que je veux un transport de porte à porte, ou suis-je prêt à déposer et récupérer ma voiture dans un centre ?
  • en combien de temps ma voiture doit-elle être acheminée ?
  • quel est mon budget ?

Si vous ne voulez pas que votre voiture roule, vous choisirez probablement le transport camion, qui peut se faire soit de porte à porte, soit de centre à centre.

Si le fait que votre voiture roule ne vous dérange pas, et que votre besoin de transport est urgent, nous vous conseillons de choisir le transport de voiture par convoyeur professionnel.

Si votre premier critère est le prix, que votre véhicule peut rouler et qu’il est en très bon état, vous pouvez avoir recours à un chauffeur particulier.

Quel budget faut-il envisager ?

Déménager représente déjà un sacré budget (sauf si vous connaissez la location d’utilitaire à 1 euro), alors il est important de prendre en compte le transport de votre voiture dans votre budget global.
Pour faire simple, le prix à payer va dépendre de trois principaux critères :

  1. de la solution de transport de voiture que vous choisissez
  2. de la distance à effectuer (plus il y a de kilomètres, plus c’est cher)
  3. du type de véhicule à transporter (voiture, 4×4, monospace etc.)

Grosso modo, vous pouvez compter entre 100 et 1000€.

« 100€ ? C’est pas cher ! »

Et oui, en plus c’est tout compris.
L’astuce derrière tout ça : c’est un particulier qui va conduire votre voiture de l’adresse de départ jusqu’à l’adresse d’arrivée. C’est lui qui va payer le carburant et les péages. Votre voiture est assurée à hauteur de 45000€, aucun risque donc.
Seul inconvénient : il faut qu’un particulier ait besoin d’effectuer votre trajet !

« 1000€ ? C’est cher ! »

Oui, c’est un budget plus important. En revanche, votre véhicule est transporté sur camion, il ne roule pas, et par conséquent votre voiture ne prend pas de kilomètres supplémentaires.
C’est d’ailleurs une solution qui peut tout à fait convenir si votre véhicule est vieillissant et que vous ne voulez pas risquer de le faire rouler sur une longue distance.

Bien sûr, il existe également les options du transport par train ou par avion, mais la première option ne dessert pas tout le territoire et la deuxième est bien plus onéreuse, à privilégier en cas de déménagement international donc.