Acheter une voiture d’occasion sur Internet : comment éviter les arnaques

Grâce à Internet, vous avez désormais accès en quelques clics à des véhicules d’occasion se situant aux quatre coins de l’hexagone. Cela vous laisse le choix, et vous aurez d’autant plus de chances de trouver voiture à votre pied ! En revanche, il est plus difficile de se déplacer pour voir la voiture « en vrai », il va donc falloir faire confiance au vendeur… Voici quelques astuces pour éviter les mauvaises surprises.

1. Lire attentivement l’annonce du vendeur

Cela vous permettra d’une part de vous faire une première idée quant au sérieux du vendeur mais également de connaître les principales caractéristiques du véhicule :

  • la marque
  • le modèle
  • l’année du modèle
  • le kilométrage
  • le carburant
  • le type de boîte de vitesse

Plus le vendeur a pris le soin de rendre son annonce précise pour prouver sa bonne foi (mention des options, des récentes réparations ou des réparations à prévoir) plus vous pouvez, a piori, lui faire confiance.

2. Contacter le vendeur pour obtenir plus d’informations

Après avoir lu l’annonce, vous aurez déjà une première idée de votre vendeur, si son annonce ne vous a pas déjà fait rebrousser chemin, vous pouvez passer à l’étape du premier contact, ne serait-ce que pour savoir si le véhicule est toujours à vendre !

Quelques informations à glaner : si le véhicule est une première main, quelle était l’utilisation (courts ou longs trajets / conduite sage ou sportive etc.), pour quelle raison la personne souhaite vendre son véhicule, la consommation approximative, les réparations effectuées et/ou à prévoir.

Assurez-vous également que le vendeur est en possession de tous les documents indispensables à la vente : le contrôle technique, la carte grise, le certificat de non-gage (le document qui justifie qu’il est bien propriétaire du véhicule), le certificat de cession, les factures des réparations et le carnet d’entretien du véhicule.

3. Vérifier la vraie valeur du véhicule

Même s’il est fort probable que le vendeur ait lui-même consulté la cote de son véhicule pour savoir à quel prix il pourrait le vendre, il n’est jamais trop prudent de vérifier la vraie valeur du véhicule.

Pour obtenir la valeur de marché de la voiture, vous pouvez utiliser le calcul par « Marque-Modèle » ou bien la plaque d’immatriculation, sur l’Argus ou la Centrale par exemple.

Vous saurez ainsi si vous avez une marge de manœuvre pour négocier le prix d’achat du véhicule !

4. Recourir à un professionnel pour expertiser le véhicule d’occasion à votre place

Il existe plusieurs sociétés d’experts agréés qui sont habilités à vous conseiller pendant le processus d’achat, et qui peuvent également se déplacer pour examiner le véhicule dans ses moindres détails. Une solution qui peut s’avérer très rentable si vous ne pouvez pas vous déplacer, ou si vous êtes peu connaisseur du secteur automobile.

Plusieurs formules sont disponibles, avec des tarifs qui varient de 70€ environ pour les prestations les plus basiques, à 250€ pour l’expertise la plus poussée. À vous de choisir la formule la plus adaptée à votre besoin : vérification de la conformité du véhicule (aspects administratifs tels que les anciens propriétaires, la conformité des documents etc.), vérification de l’état du véhicule à l’arrêt, essai dynamique du véhicule (l’expert le fait rouler), voire même une garantie supplémentaire de quelques mois pour la formule la plus onéreuse.

Quelques experts : Experveo, Aidaveo