Fixes, embarqués, de feux rouge : tout savoir sur les radars en France

Toutes les techniques sont bonnes pour les éviter, et personne n’aime se faire prendre. Déployés par le gouvernement pour lutter contre la mortalité routière, les radars suscitent souvent bien des questions chez les automobilistes. Voici un petit tour d’horizon de la question.

Le plus répandu : le radar de vitesse fixe

Vous le voyez souvent au bord des routes considérées comme dangereuses. Il déclenche une contravention si la vitesse enregistrée est supérieure de 5 km/h (sous les 100 km/h) ou de 5 % (au-dessus des 100 km/h) à la vitesse autorisée.

Le chiffre : 2181 radars vitesse fixes étaient déployés au 1er août 2015

Bon à savoir : en cas de pluie, la vitesse autorisée sur les routes est souvent abaissée de 10km/h, attention car certains radars peuvent être paramétrés à distance pour prendre en compte cette modification temporaire.

Le plus sympa : le radar pédagogique

Il remplace les panneaux d’annonce radars le long des routes et informent les automobilistes de leur vitesse, sans toutefois les sanctionner. La vitesse est affichée de différentes couleurs : en vert si la limite est respectée et en rouge si elle est dépassée (20 km/h au-dessus de la limite).

Le plus redoutable : le radar embarqué

Son but : se faire suffisamment discret pour détecter les excès de vitesse. Souvent embarqué dans une voiture arrêtée au bord de la route, ou sur un pont au dessus d’une autoroute, sa présence n’est bien sûr pas signalée (c’est là tout son intérêt).

Le chiffre : 569 radars vitesse embarqués déployés au 1er août 2015

Bon à savoir : Contrairement aux précédents, les radars mobiles dits « nouvelle génération » sont installés dans des voitures banalisées et constatent les excès de vitesse en roulant et sans flash visible. Moins précis, car la marge est de 10 km/h pour les limitations de moins de 100 km/h et de 10 % pour celles de plus de 100 km/h.

Le plus traître : le radar de feu rouge

Techniquement, le radar prend deux photos : une première lorsque le véhicule franchit la ligne d’effet des feux, puis une seconde s’il avance au delà. Le radar ne flashe pas si vous franchissez la ligne alors que le feu est orange.

Le chiffre : 712 radars feu rouge déployés au 1er août 2015

Bon à savoir : en France, le radar de feu rouge ne contrôle pas la vitesse du véhicule, du moins pas pour l’instant (car les machines sont en capacité de le faire).

Attention donc à ne pas contrarier ces différents radars, car les infractions liées aux excès de vitesse peuvent être lourdement sanctionnées et le montant de l’amende très salé : jusqu’à 1500€, un retrait de 6 points sur le permis et une suspension de 3 ans pour un excès de vitesse de plus de 50km/heure !
En cas de confiscation, il ne vous reste plus qu’à faire appel à un service de transport de voiture !