Le secteur automobile en Belgique

La crise du Covid-19 a lourdement impacté le secteur automobile mondiale. Le confinement a stoppé les ventes de véhicule pendant presque 2 mois. Aujourd’hui, la situation est plus claire pour les constructeurs. Les enjeux sanitaires poussent les particuliers à revenir vers l’automobile. La Belgique est un des acteurs principaux de ce secteur en Europe. Sa position géographique stratégique entre la France et l’Allemagne, deux mastodontes dans le secteur automobile, lui permet de bénéficier d’un avantage compétitif. La Belgique est un pays attractif sur lequel il est idéal de se pencher. C’est le cas d’Hiflow qui a choisi d’exporter son expertise dans tout le pays.

Une histoire automobile importante

Avant d’analyser les tendances actuelles, il est intéressant de s’intéresser à l’histoire automobile de la Belgique. Le pays est historiquement un grand producteur de véhicules. On peut y retrouver de nombreuses usines d’assemblage. Partout dans le pays, de grands acteurs sont présents : Opel, Ford, Audi, Volvo, Toyota… Le constructeur japonais y a même installé son centre de gestion européen. Si ces grands groupes décident de s’installer en Belgique, c’est grâce à son attractivité. Les marques trouvent sur place une main d’œuvre qualifiée, des centres de recherche de grande qualité (notamment dans la construction de pièces détachées et le développement de nouvelles technologies) et une position géographique stratégique. Comme évoqué précédemment, la Belgique est située à l’intersection de la France et l’Allemagne. Le pays dispose également de grands ports maritimes facilitant la distribution vers les autres continents.

Un marché en difficulté mais avec du potentiel

La Belgique n’a pas été épargnée par la crise du Covid-19. Les ventes du premier semestre 2020 ont été touché par le confinement. Malgré une bonne année 2019, avec un chiffre d’affaire en hausse de 6 % selon le site Agoria, les immatriculations de voitures neuves ont reculé de 30 ,4 % au premier semestre de 2020, toujours selon le même site. Mais, malgré ce mauvais début d’année, de nombreuses tendances laissent espérer une relance du marché, comme peut le vivre actuellement la France avec une croissance de +1,2% du chiffre d’affaire.  On peut identifier plusieurs signes d’une relance en Belgique :

-Selon la Fédération belge de l’Automobile et du Cycle, la part de marché des voitures hybrides neuves est passée de 4,8 % à 8,4 %. De même pour les voitures électriques qui ont connu une légère augmentation de leurs ventes : 2,3 %. Il y a donc une volonté dans les années à venir à passer à des véhicules plus respectueux de l’environnement. Cette transition écologique peut pousser la consommation.

-Le marché de l’occasion se porte très bien.  Selon les données de Car-Pass, une entreprise belge chargée d’enregistrer le kilométrage de tous les véhicules immatriculés, le secteur de l’occasion bat des records. Au mois de juin, l’entreprise a compté 85 685 documents, soit +28 % par rapport à 2019. Cela est du jamais-vu puisque que le maximum sur un mois était alors de 78 000 documents. On comprend donc que le marché d’occasion est en pleine croissance.

La solution Hiflow en Belgique

Hiflow a décidé d’exporter son savoir-faire et ses compétences en Belgique pour un nouveau défi. Pour rappel, Hiflow est le leader français de la livraison de véhicules. En 2019, nous avons réalisé plus de 50 000 trajets. Nous proposons aujourd’hui de livrer vos véhicules partout en Belgique grâce à nos convoyeurs pros et notre réseau camion. En 72h, vous pouvez retrouver votre véhicule en agence ou à votre porte. Grâce à notre plateforme logistique en ligne, nous sommes capables de proposer en Belgique la même qualité et le même suivi des livraisons qu’en France.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hiflow.com ou en contactant notre équipe sales avec sales@expedicar.com.